17/01/2007

Si j'avais su...

Si j'avais su que ce serait la dernière fois
que je te verrais t'endormir,
je t'aurais embrassé
du plus fort que je pouvais.

Si j'avais su que ce serait la dernière fois
que je te voyais franchir
la porte,
je t'aurais serré très fort contre moi.

Si j'avais su que ce serait la dernière fois
que j'entendrais ta voix,
je l'aurais enregistrée
pour la réécouter chaque jour.

Si j'avais su que ce serait la dernière fois,
j'aurais pris le temps
de m'arrêter
et de te dire "Je t'aime"
au lieu d'assumer que tu le
savais.

Si j'avais su que ce serait la dernière fois,
je serais resté là
pour partager ce jour avec toi,
au lieu de penser que tu en avais
tellement d'autres à vivre,
que le laisser passer sans te voir
n'avait pas d'importance.

On peut toujours remettre au lendemain
ce qu'on pourrait faire aujourd'hui.
On a toujours une seconde chance.
C'est ce qu'on croit.

On pourra dire demain "Je t'aime",
"Tu es important pour moi",
"Est-ce qu'il y a quelque chose
que je peux faire pour toi?"

Mais sait-on jamais?
Aujourd'hui est tout ce que je possède,
et
je veux te dire combien je t'aime.
Demain, ne l'oublions jamais,
n'est jamais une certitude,
juste une promesse.
Aujourd'hui
est peut-être
notre dernière chance
de dire notre amour.

Si vous pensez le faire demain,
pourquoi pas aujourd'hui?

Parce que si demain ne vient jamais,
vous risquez de regretter
de ne pas avoir pris ce moment
pour un sourire, une caresse
un baiser, une étreinte, une attention qui aura été
son dernier souhait, sa dernière joie.

Prenez le temps
de serrer ceux que vous aimez dans vos bras,
chuchotez-leur des mots tendres,
dites-leur combien vous les aimez,

combien vous les aimerez toujours.
Prenez le temps de leur dire

"Je te prie de m'excuser",
"Je suis désolé",
"Merci",
"Il n'y
a pas de problème",
de les regarder d'un regard d'amour.

Si demain ne vient jamais, vous n'aurez aucun regret
de ce qu'aurait pu être aujourd'hui.

 

Auteur inconnu

 

 

22:37 Écrit par valpat dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/01/2007

 Petit ange...

Bienvenue à toi petit ange même si

Il pleut dans nos cœurs

Et que nous ne pouvons pas

Nous pencher sur ton berceau,

Voir tes grands yeux s’écarquiller

Et te serrer dans nos bras.

Nous pensons beaucoup à toi.

Un jour peut-être, nous te retrouverons

Et partagerons tout notre Amour.

 

Tes grands-parents

10:39 Écrit par valpat dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |